Fils de soie et fils d’Ecosse…

Me revoilà, dans la lignée de mes bonnes résolutions 2016 (Bon, d’accord, on n’est pas encore à un article par semaine, mais je suis en pleine prise de rythme 🙂 ), pour vous présenter la belle Delphine, un de mes coups de coeur 2014 (Oui oui, déjà ! Mais son deuxième petit bout, né après le mariage, ne marche pas encore, donc ça va, je suis dans les clous 🙂 ).

Pour blog, première sélection

Delphine, ça a été une très belle rencontre, et un joli défi. Le challenge : Alastair, son chéri, est écossais, et avait décidé de se marier en kilt, et elle est (très) grande, et mince, et il fallait que les mariés soient beaux et en harmonie côte à côte ! Ça a l’air de rien, dit comme ça, mais c’était un sacré défi !

Fils en C robe de mariée jupon tulle de soie

Il n’était donc pas question pour Delphine de porter une robe longue, qui aurait risquer d’allonger encore plus sa silhouette longiligne, surtout à côté de son chéri qui n’avait donc pas un pantalon et une veste assortie pour allonger sa silhouette. Et, défi supplémentaire, Delphine souhaitait pouvoir rentabiliser au maximum l’investissement de sa robe de mariée, en choisissant des pièces séparées et assez simples, qui pourront être reportées par la suite (chose que d’ailleurs j’approuve à 200% et que je propose de plus en plus à mes mariées, pour éviter qu’après le mariage, la robe dorme dans un placard pendant des années).

Fils en C robe de mariée top dentelle dos nu

Nous sommes donc parties sur un ensemble composé d’un jupon esprit danseuse, en tulle de soie, d’un top en dentelle dos nu sur fond de drap de soie, et d’un petit cardigan en lin finement texturé, souligné d’un ruban gris assorti aux chaussures.

Fils en C robe de mariée jupon tulle court

Delphine était tellement dans une démarche de vêtement re-portable, et si possible modulable, qu’elle a insisté pour que la ceinture de son jupon soit extensible (« comme les pantalons de grossesse » dixit l’intéressée ! A moi de me dépatouiller avec ça !!!), afin qu’elle puisse le re-porter plus ou moins haut sur la taille ou les hanches, pour des rendus différents. Moi qui ait l’habitude des choses bien ajustées, sur-mesure oblige, sa demande m’a un tantinet déroutée, et, disons-le franchement, donné du fil à retordre (oui, parce que c’est quand même une robe de mariée, donc si on peu éviter l’effet « pantalon de grossesse », c’est pas plus mal ! Et tant qu’à faire, choisir une matière aussi noble que le tulle de soie auquel la ceinture est assemblée, c’est encore mieux !), mais au final elle a bien fait de ne pas démordre, cela lui correspondait tout à fait, et ça m’a donné l’occasion de travailler du jersey de soie 🙂 (Bon, du coup, cette fameuse ceinture ne se voit pas sur les photos, mais oui oui, quand elle a dansé et levé les bras, c’était joli sous le top, et surtout super confortable 🙂 )

C’est ce qui est génial et que j’aime par dessus tout dans mon métier : chaque création de robe de mariée sur-mesure est vraiment un travail d’équipe, entre la mariée et moi. Certes, je suis là pour conseiller la mariée selon sa morphologie, et mon expérience, lui faire part de mes ressentis quand à certaines petites décisions cruciales sur la robe. Mais je me laisse aussi guider par ses ressentis et ses envies, qui, parfois, m’emmènent dans des directions, des matières, des lignes, que je n’aurais pas imaginées, mais qui, au final, s’avèrent toujours être justes, à l’heure de découvrir la robe finie, sur la mariée. C’est pourquoi il y a toujours une petite part de magie dans une robe de mariée unique 🙂 (C’était la minute mièvre de l’article, quand je parle de mon métier, je peux très vite tomber dans la guimauve, pardon !!!)

Fils en C mariée manche dentelle

 

Voilà voilà… Une jolie tenue de mariée, simple en apparence, mais qui regorge de jolis détails raffinés comme on les aime, une jolie dentelle de Calais chantilly, un jolis dos nu, quelques boutons, ce tulle de soie au tombé si vaporeux… Et qui cache, en amont, des heures de réflexion et d’ajustement, pour trouver la juste ligne qui la mettra en valeur sans l’allonger ni la tasser, notamment la longueur et le volume du jupon, qui ont été longuement débattus en essayages !

Robe de mariée jupon tulle de soie top dentelle

Une belle rencontre, une jolie famille,  un joli mariage festif au coeur des pierres dorées du beaujolais, auquel j’ai eu le plaisir d’assister (Eh oui, joli hasard, nous avons beau nous être rencontrées à Brest, et sa robe réalisée ici en Bretagne, le mariage de Delphine a eu lieu tout près de mon village natal 🙂 ), et qui m’a permis non seulement d’admirer le bonheur des mariés le jour J, mais aussi de voir les réactions des proches quand à la tenue de la mariée. J’ai travaillé un peu mon anglais en papotant avec une tante d’Alastair, et elle m’a dit : « This is JUST RIGHT for Delphine ! », que je garde parmi les plus jolis compliments que j’ai reçus 🙂 Bref, un joli souvenir, et une belle journée pleine d’émotions !

Fils en C top dentelle et veste en lin

Encore un grand Merci, Delphine, pour ce chouette défi, pour ta confiance, ton enthousiasme, tes petites attentions, et d’avoir si bien pris soin de moi (Je vous ai dit que Delphine est une super osthéo, avec des mains en or, et très à l’écoute, sur Brest ?! Une mariée osthéo pile quand j’étais enceinte, la vie est bien faite quand même !). Que votre bonheur continue sur cette belle voie !

Fils en C robe de mariée courte jupe tulle

Je vous retrouve bientôt (oui oui, bientôt, je compte bien continuer sur cette lancée !!) pour vous présenter de nouvelles mariées de Bretagne et d’ailleurs, et dans les semaines à venir, il y aura encore du tulle, sous soutes ses formes ! En attendant, vous pouvez suivre le quotidien à l’atelier sur la page facebook de Fils en C. A bientôt !

Fils en C mariage

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *